Depuis quelques années, j’explore une esthétique de terres brutes : des pièces modelées dans le creux de la paume et qui jouent du contraste entre la rugosité des argiles craquelées, déchirées … et le raffinement des émaux.